Tag Archive | Memoniak

J’ai pas le temps, J’ai pas le temps

unknown-1Voilà, tout est dit, mon billet est fini !

Bon, pour vous faire plaisir, vu que cela fait 3 semaines que je n’ai rien posté, je vais être un peu plus bavarde.

On m’a souvent demandé ce qui change quand on a trois enfants ? A cette question, j’ai souvent répondu  » ben, par rapport à 2 enfants, pas grand chose… » En fait, le truc qui change vraiment, c’est l’accélération de la vie, vraiment encore plus !

Avant, quand j’étais petite et ado, je trouvais le temps long. Je trouvais qu’à partir du 1er décembre, le temps mettait du temps à arriver aux saintes fêtes, je trouvais qu’il fallait attendre ultra longtemps avant les grandes vacances etc..

Mais aujourd’hui, à la tête d’une tribu de 3 loupiots et d’un mari de ouf, je cours, je stresse, je cours, je stresse… Je ne souffle jamais et parfois, comme aujourd’hui, je fatigue !

Chaque jour, je perds un temps de dingue :

  • en négociations enfantines « Non, Alban, tu ne prends pas la balle orange, toi tu as la bleu. donc arrêtes de te disputer » ou « Ecoute, Gaspard aujourd’hui, on met ton très beau pantalon bleu pour que tu sois mignon-mignon (mais surtout on met celui-lç parce qu’il est propre) et demain si tu veux on mettra le vert (Urgent : pensez à le laver pour demain » ou « Venez vous moucher, maintenant » qu’on répéte 10 fois à chaque enfant (action réelle : 1 minute par enfant, en réalité 20 minutes pour les deux).
  • en rangement de la maison (des jouets, de la cuisine et des habits essentiellement)
  • en répétition des interdits et des consignes de la maison

Je passe mon temps à courir du supermarché à un site d’achat online, de ma buanderie à mon bureau, de l’école à la crèche… Un rythme effréné et là, ce 1er décembre, je me dis « Noël, c’est demain, et je n’ai encore rien fait, rien préparé ». Oulala.

images

On s’en sort forcément mais toujours à l’arrache, au dernier moment ! On emballe les cadeaux d’anniversaire une heure avant de l’offrir, on remplit le frigo quand il ne reste qu’un pot de moutarde sur la clayette, on coud un nom sur un vêtement neuf à minuit la veille de la rentrée… Bref, vous voyez le topo !

Je dis « On » parce que j’ai une chance de Ouf d’avoir un mari de Ouf, plutôt hyper actif, multi-tâches, qui s’occupe des enfants et un peu moins souvent de la maison (disons qu’on ne gère pas les mêmes choses), mais il en fait beaucoup… Quand il est là, je sens la différence.

on ne glande pas, on ne glande jamais, même l’été.
Chaque jour, c’est une course contre la montre… Qu’est-ce que Louise de Ouf va manger ce soir ? et les Petits de Ouf ? et nous ? Aurais je le temps d’étendre la machine avant de partir ?

Et mon boulot dans tout cela ? Il va falloir que je carbure en bossant jour et nuit pendant les 5 prochains mois, sinon, bah, je vais le regretter.
Donc les choses sympathqiques, les déj avec les copines, les cinés, les apéros etc… viennent après tout cela.

Je suis de nature organisée, enfin j’étais de nature organisée car, aujourd’hui, je ne sais plus si c’est toujours le cas.

Ce matin, j’ai pensé (ô miracle) à sortir les calendriers de l’Avent. Ils sont les mêmes : 2 calendriers Légo pour pas avoir de jaloux, de conflits et de prises de tête tout le mois de décembre pour savoir qui a eu le chocolat hier et qui doit ouvrir la porte ce matin…  J’ai fait au plus simple : LES MEMES (c’est peut-être dommage mais ça marche).

img_3515

Calendriers de l’Avent Lego des Petits de Ouf

img_3516

1er jour !

J’ai beaucoup de sujets en tête à écrire et à poster sur Maman de Ouf, mais chers lecteurs, il va falloir que vous soyez patients. Je vous parlerai bientôt de :

  • petits plats gourmands chez Carrefour pour les bébés élaborés par le chef Ghislaine Arabian que Louise de Ouf et moi-même devons tester !
  • premiers coups de pédales de Gaspard sans petites roues
  • coloriages dinosaures qui s’animent comme un dessin animé
  • du concept des lettres au Père-Noël que l’on fait chez nous.
  • des produits crèmes anti-sèches pour bébé Klorane
  • du vin sans alcool pour la grossesse
img_3518

Petits plats de Ghislaine Arabian – Carrefour Baby

Ça fait un moment que j’envisage SÉRIEUSEMENT de faire des menus à l’avance… à aimanter sur le frigo pour un gain de temps en préparation du diner et en optimisation des courses (je sais exactement de quoi j’ai besoin) … J’en ai déjà fait mais j’ai tenu 2 semaines et après, j’ai arrêté. Dommage, parce que c’est pratique, vraiment. Donc, bonne résolution avant l’heure, je me suis procurée des menus de la marque Mémoriak (adaptée aux mères débordées comme moi), il n’y a qu’à remplir la grille avec un stylo et dresser en parallèle dans la partie basse de la page la liste de courses… Deux clics plus tard, son panier OOShop est rempli et le tour est joué.

capture-decran-2016-11-30-a-17-24-53

Mon bloc notes menus Mémoniak

Ce que personne ne nous dit quand on est enceinte, c’est qu’être Maman, ça prend beaucoup, beaucoup, énormément de temps (et de l’énergie) en choses futiles.

Tout prend plus de temps : partir en promenade, dîner, s’habiller… On ne sort plus comme cela en deux secondes, non, parce qu’il faut négocier, imposer à votre bambin de mettre un manteau et sa cagoule et ses gants et que NON, cette fois-ci, on ne prend pas le vélo… Bref, 10 minutes pour mettre un manteau…

Et ce genre de trucs mis bout à bout sur une journée, c’est du temps en moins pour faire des choses plus agréables comme lire pénard dans son canapé (lire ? je crois que je connais ce mot,  Un cana-Quoi ?… ah, oui je vois le meuble qui sert de bateau pirate et de tatami selon les heures).

Je prends conscience en ce dernier mois de l’année que plusieurs fois par jour, je dis « désolée, j’ai pas eu le temps de… » et cette course poursuite contre le temps m’épuise.

On essaye de profiter quand même en ne chargeant pas trop nos week-ends. On se dit aussi que vu la vitesse à laquelle le temps file, en moins de deux,  l’ouragan de la gestion de petits en bas-âge va s’éclipser pour laisser place à la tornade de l’adolescence avec des squats dans le salon et des retours tardifs de nuit (où je pense que je ne dormirai pas vraiment tant que je n’aurai pas entendu la porte d’entrée se fermer)…

Chaque chose en son temps… et du temps pour chaque chose….

En tout cas, moi je sais ce que je vais demander au Père-Noël :  du temps !

Du temps pour glandouiller, pour Papa de Ouf, du temps pour souffler et pour nager, pour lire, pour danser DU TEMPS …