La rééducation du périnée, Pourquoi ? Comment ?

Suivez moi

Capture d’écran 2016-01-07 à 13.31.08Chères lectrices, parce que vous aimez les sujets glamour et que Maman de Ouf parle sans tabou, je voulais faire un point sur le sujet très tabou de la rééducation périnéale.

Avec 3 grossesses à mon actif, j’ai une petite expérience en la matière. Et comme j’ai recommencé hier la rééducation suite à la naissance de Louise de Ouf, le sujet est d’actualité pour moi.

Pour tout savoir sur le périnée et sa rééducation.

Le périnée, qu’est ce que c’est ?

C’est un muscle situé à l’entrejambe chez les femmes et chez les hommes (et oui, la gente masculine en a un aussi et certains papis feront de la rééducation -  hélé, chacun son tour). Ce muscle soutient et aide au bon fonctionnement des trois organes : vessie/urètre, utérus/vagin et anus/côlon).

Capture d’écran 2016-01-07 à 13.30.35

Le périnée en rouge

Après une grossesse et une prise de poids excessive et un accouchement par voie basse, le muscle du périnée est affaibli. Il y a quelques décennies, le périnée, on n’en parlait pas et les femmes en vieillissant se retrouvait toutes incontinentes et constipées pour les plus chanceuses et les moins chanceuses avaient des problèmes plus importants.
Aujourd’hui, le corps médical a pris conscience de l’importance d’avoir un périnée bien tonique. La rééducation est systématique lors d’un accouchement par voie basse.

Ton périnée est faible si…

tu as un des symptômes suivants. Si tu en as plusieurs, commence à faire régulièrement quelques exercices pour te remusculer.

  • Fréquentes envie d’aller uriner (plus de 6 fois par jour) et difficultés à se retenir.
  • Pertes d’urine lors d’efforts (sport, toux, rire, éternuement ou en portant une charge)
  • Infections urinaires à répétition
  • Impression de ne pas pouvoir bien vider la vessie
  • Difficulté à uriner
  • Jets urinaires faibles, intermittants ou en arrosoir
  • Présence de gouttes retardataires au moment de se lever des toilettes
  • Constipation
  • Difficulté à retenir ses gaz
  • Perte de selles
  • Sentiment de lourdeur autour du vagin
  • Gaz vaginaux
  • Douleurs pendant les relations sexuelles

Et ouais, je vous avais prévenu que c’était intime et pas glam pour un sou !

Comment se passe concrètement une séance ?

La 1re séance est surtout une discussion et un état des lieux et des dégâts. La kiné pose des questions sur

  • la grossesse,
  • sur l’accouchement, des fuites urinaires (si oui, elle creuse, est-ce suite à un effort, un éternuement, un rire, une toux, à l’entente d’un bruit d’eau etc..,
  • la constipation,
  • la diarrhée,
  • les hémorroïdes
  • les rapports sexuels,
  • la volonté de reprendre une activité physique,
  • le poids à perdre,
  • la fatigue…

Bref un questionnaire intime auquel on a intérêt à répondre avec franchise pour réadapter et se re-muscler correctement.

Ensuite, la kiné nous fait prendre conscience de notre périnée (de sa situation géographique et de sa faiblesse). Pour la rééducation d’une primipare, la kiné nous le montre par toucher par dessus des sous-vêtements.. Pour les enfants suivants, c’est via des livres de médecine.

 

Dès la deuxième séance, les choses sérieuses commencent. On commencen par des exercices de contractions. On contacte on décontracte plusieurs fois de suite. Puis on doit contracter et tenir quelques secondes (la durée s’allonge petit à petit).

La kiné procède ensuite à un toucher vaginal et on recommence les exercices de contractions-décontractions. Elle en profite aussi pour faire un « massage » du périnée via le vagin pour assouplir le col de l’utérus et améliorer les mouvements entre l’utérus et la vessie et l’utérus et le coton. ça ne fait pas mal. Pour moi, ça a un peu tiré (comme en fin de grossesse quand ça tire sur les ligaments)…

La séance se termine souvent par des exercices électrostimulants via une sonde (qui s’achète en pharmacie et ressemble à un sex toys). La sonde est positionnée dans le vagin et est reliée à une machine. La kiné paramètre un certain nombre de données et la sonde envoie des ondes qui font contracter le vagin et le périnée.

photo

Sonde electrostimulante pour rééduquer le périnée

Si vous avez eu une épisiotomie, la kiné masse la cicatrice.

Lors de mes deux précédentes rééducations, j’ai dû compléter les 20 séances du périnée par de la rééducation abdominale, histoire de retrouver des abdominaux (et le ventre plat –> j’aurai peut-être dû en faire plus pour que mon ventre soit vraiment ultra plat…)

Donc à retenir : c’est pas hyper marrant mais c’est primordial pour lutter contre les fuites urinaires et pour retrouver une sexualité épanouie :-) ça devrait en motiver plus d’une, non ?

Quelques chiffres alarmants

Capture d’écran 2016-01-07 à 13.33.41

Après, une fois qu’on connait « les exercices » on peut s’entrainer chez soi et se passer des services d’une kiné, mais à condition de le faire sérieusement et surtout quotidiennement.

 

 Qui peut rééduquer ?

des sages-femmes, des kinés…

 

Combien de séances sont à prévoir ?

En général une trentaine.

 

Prix d’une séance

Ma kiné prend 45 euros la séance d’une demi-heure, remboursée par la sécurité sociale pour une partie et la mutuelle de l’autre. Comme j’ai commencé hier, je ne connais pas encore le montant de prise en charge.

 

 

Suivez moi

5 thoughts on “La rééducation du périnée, Pourquoi ? Comment ?

  1. Aaaaah les joies de la rééducation du périnée…En même temps c’est ça ou continuer à mouiller ta culotte chaque fois que tu éternues… ;-) Allez les jeunes mamans, je vous assure ça vaut la peine!!! Merci pour l’article :-)

  2. Je vous assure, ça vaut le coup…
    Après mon deuxième enfant j’ai connu les joies du vibromasseur électrostimulant… et j’ai jamais eu un périnée autant musclé.
    Depuis ce jour, chose que je n’avais jamais connue depuis mon jeune âge, je n’ai plus besoin de me lever la nuit pour aller faire pipi!
    Mais quel confort… dormir d’une traite… c’est possible, vive le périnée!

  3. Oh que oui, la rééducation post-grossesse, c’est très important. Déjà qu’on peut avoir des fuites urinaires dès la grossesse (un bébé c’est lourd !), autant tout faire pour les atténuer par la suite. Je crois même qu’on peut pendant la grossesse travailler ses abdos et son périnée avec l’aide d’un sifflet (méthode abdo-mg) sans risque pour le fœtus.

  4. Suite à un accouchement, j’ai eu besoin de faire de la rééducation du plancher pelvien, ma kiné m’a recommandé de m’aider d’un appareil d’électrostimulation. J’ai essayé celui-ci http://4ui.us/zx2t et j’ai noté une amélioration après seulement 3 semaines, j’en suis ravie et le recommande fortement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>