Activité pour la Toussaint : le film Mini-Héros à la Géode

Suivez moi

mini-heros-affiche

 

Les Petits de Ouf et moi avons eu la chance d’être invités à une projection en avant-première du film Mini-Héros à la Géode (Paris La Villette). Maman de Ouf était aussi contente d’y aller que les Petits de Ouf.

Résumé et opinions familiales :-)

Maman de Ouf n’avait jamais été à la géode voir un film sur un écran Imax qui permet d’avoir des images très très grandes ! N’étant pas une pro de la technique et des avantages de ces écrans de projection, je ne vais pas m’attarder. Mais ce que j’ai retenu, c’est que pour un film de 40 minutes (durée de Mini-Héros) à raison de 24 images par seconde, il fallait 4 kilomètres de pellicule. Ah ouais, quand même !

photo

Dans le hall d’entrée du « gros ballon » (alias La Geode)

Le film Mini-Héros est un documentaire en 3D racontant la vie de deux mini-héros :

  • la souris sauterelle noctambule vivant (et survivant) dans le désert de Sonora en Arizona (USA) avec des cactus, des lits de rivière asséchées et tout ! Les images sont trop belles, ça donne vraiment envie d’aller crapahuter dans ce décor hostile du désert de Lucky Luke.
  • de l’écureuil ChipMunk (ou Tamia en français) vivant lui, dans une forêt au Nord-Est des USA. Le décor est bien plus proche de nos forêts françaises.

Ce film animalier nous raconte 24 heures de la vie des ces deux petites bêtes et nous montre ce que ces animaux doivent faire pour survivre, seuls, aux aléas de la météo (chaleur insoutenable, forte pluie, froid, neige) et aux prédateurs (scorpion, serpent, aigle, hibou…)

 

Les impressions de la Famille de Ouf :

Les enfants ont adoré et n’ont pas trop eu peur… Bel exploit car Alban de Ouf a peur de tous les films et dessins animés (sauf  Tchoupi)…. Ils ont préféré suivre l’histoire de l’écureuil « qui fait la bagarre avec l’autre écureuil, le voleur de « noisettes », sans doute parce que le décor et l’animal leur semblaient plus familiers.

Ils ont aussi adoré mettre des lunettes pour aller au cinéma. Dès les premières images 3D, ils ont été impressionnés par la proximité des images et ils essayaient d’attraper l’écureuil et les feuilles de l’arbre qui leur paraissaient être au bout de leurs pieds.

photo 2

Gaspard de Ouf et ses lunettes 3D

photo 1

Alban de Ouf et ses lunettes 3D

Maman de Ouf a bien aimé aussi. Moi j’ai plutôt été impressionné par la qualité des images (pureté, contraste de couleur, traitement de la 3D) et par la difficulté de filmer d’aussi près des animaux craintifs, féroces etc… Quel boulot ! Bravo à l’équipe du film.

 

 

Je recommande ce film à toutes les familles parisiennes ayant des enfants de 3 ans et plus (trois ans étant le minimum de chez minimum). Le film n’est pas trop long donc l’enfant de 3 ans suit sans décrocher, mais je ne suis pas sûre que le fait que cela soit un film (et qui plus est un documentaire) séduisent tous les enfants de 3 ans. En tout cas, mon Gaspard de Ouf a bien suivi !

Le film sort début octobre, donc prévoyez vous pour les vacances de la Toussaint d’aller à la Villette jouer et courir dans l’aire de jeux et les allées… puis de finir par une « Surprise »… je suis sûre que vous deviendrez la meilleure des Mamans de Paris.

Merci à l’agence Pierre Laporte Communication de nous avoir invités.

En cadeau,  la bande annonce.

 

Sortie le 7 octobre, au cinéma de la Géode.

Tout public (à partir de 3 ans).

 

Suivez moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>