ROUGE, ou le petit chaperon rouge revisité au théâtre Lucernaire

Suivez moi

image copie

J’ai eu l’occasion d’aller samedi dernier au théâtre Lucernaire avec Alban voir ROUGE… et on a tous les deux adorés. Pourquoi a-t-on trouvé que ROUGE était une pièce de Ouf ?

Dépêchez-vous de prendre des billets pour les vacances de février, pour emmener vos enfants de 3 à 7 ans, au théâtre Lucernaire. Ils pourront y voir ROUGE, une adaptation un peu moderne et différente de l’histoire du Petit Chaperon Rouge de Charles Pérault. La morale reste la même que dans le conte d’origine : il y a des pervers et des prédateurs sexuels partout.

photo 1

1 – Parce que cette version est originale :

Dans ROUGE, c’est la grand-mère qui raconte à ses petits-enfants son histoire avec humour et en chansons. C’était elle le petit chaperon rouge quand elle était enfant.

250px-Little_Red_Riding_Hood_-_J._W._Smith

Bien-sûr, « Tire la chevillette et la bobinette cherra » est bien là et reste toujours aussi énigmatique pour les enfants ! Que serait le Petit Chaperon Rouge sans Bobinette ? Mais la grand-mère, sujette aux pertes de mémoire comme toutes les mères-grands actuelles, confond les mots «  Girouette, Allumette, cigarette… ». Ce qui fait rire le jeune public !

Clairement, le public réagit aux jeux des comédiens, quand le loup apparaît sur scène, les enfants crient, tel un spectacle de guignol, « Le loup, il est là »…

Les comédiens incarnent à eux deux les trois personnes : le loup, la grand-mère et la fillette. Ils s’aident de marionnettes de toutes tailles (miniatures ou géantes).

2 - Parce que les adultes ne s’ennuient pas.ROUGE_COQUETIER

La pièce offre deux lectures : une pour les enfants et l’autre pour les adultes, ce qui permet de ne pas nous ennuyer, comme souvent dans les spectacles pour enfants qu’on peut trouver trop gnan-gnan. Là, ce n’est pas le cas du tout ! Petits et grands s’amusent et ont du plaisir à être là.

3 – Parce que les comédiens sont doués

Benoit Juste, la grand-mère et Marjolaine Juste - Rouge

Benoit Juste, la grand-mère et Marjolaine Juste – Rouge

Frère et soeur dans la vie, Benoit et Marjolaine Juste ont des talents bien complémentaires. L’un est musicien, l’autre est marionnettiste. Ensemble ils cherchent à faire du théâtre qui mêle plusieurs arts : danse, chants,  voix, musique, marionnettes… J’ai adoré la performance de Marjolaine qui arrive à elle seule à faire dialoguer la Mère-grand à l’accent slave prononcé et la voix d’une petite fille. Elle passe de l’un à l’autre sans soucis. Chapeau Marjo !

 

Ce qu’a aimé maman de Ouf :

Les décors : Rien d’ostentatoire mais avec trois accessoires et astuces bien pensées, le décor se monte sous nos yeux.

Le déguisement du loup : Des gants poilus avec des grandes griffes et une casquette poilue aussi et l’effet est dingue. Les plus jeunes spectateurs en avaient peur. Moi, je réfléchissais plutôt à comment demander aux comédiens de me donner leur costume de loup pour ma prochaine soirée déguisée. Parce que franchement, les gants + la casquette, ça jette ! Et c’est moi, la fan de soirées déguisées qui dit cela !

La diversité artistique de la pièce : Benoit Juste joue sur scène de l’accordéon de tailles différentes, de la vielle, de la flûte indienne, les chants, l’apparition de marionnettes, de la danse

Le plaisir d’Alban et ses rires dans la salle de théâtre. Alban a adoré aussi faire un truc de grand, sans son frère, faire un truc en tête à tête avec moi… Chers parents, Parrain, Marraine, prenez le temps de faire des choses privilégiées avec un seul enfant. Ils adorent.

Le souci du détail : Les comédiens portent des lacets rouges. Un petit clin d’œil discret que j’ai apprécié.

L’accueil à l’accordéon pendant que le public s’installe.

- La recette de la galette avec l’arrivée surprise de Poulette et d’ustensiles de cuisine

cochon

Les 3 petits cochons en chamallows

Ce qu’a aimé Alban de Ouf :

« Moi, j’ai préféré les trois petits cochons. Et j’ai beaucoup ri quand le loup, il mange des bonbons un à un sans que la dame le voie »…

C’est vrai que le début est assez drôle avec ce loup affamé qui rôde et les bonbons qui font rêver les enfants. Si vous n’avez pas vu la pièce, je vais vous décoder la remarque d’Alban. La pièce commence avec trois paniers posés sur une estrade. Dans chaque panier, il y a un livre. Le 1er raconte l’histoire des trois Petits Cochons. Les cochons sont représentés par des sucettes en chamallows. Le loup (notre loup) les mange un à un… et l’histoire est stoppée. Les comédiens ouvrent alors le 2ème livre (Le Petit Poucet) et le troisième livre (Le Chaperon Rouge).

ROUGE chaperon

Marionnette à main

Pour conclure

Ce n’est pas la pièce la plus facile à raconter car il se passe pas mal de choses, et on jongle entre plusieurs arts. C’est un beau spectacle. Vraiment.  Je recommande ROUGE pour les 3-6 ans, même si certains enfants étaient vraiment petits et ont très bien suivi. Tous sont sortis du théâtre ravis et les parents aussi !

 

 

 

Paniers 2015-02-02 à 21.39.56

Début de la pièce : Les trois paniers avec les trois livres, clin d’oeil malin à Boucle d’or

loup à 21.43.34

Le loup et le petit chaperon

photo 3

Décor final ; le loup éventré

Informations pratiques

Théâtre Lucernaire

53 rue Notre Dame des Champs

75006 Paris

Réservations : 01 45 44 57 34

Jusqu’au 8 mars 2015. A 16h mercredi et samedi et tous les jours pendant les vacances scolaires. 10h30 le dimanche

Durée : 50 minutes

Prix des places : 12 € adulte / 10 € enfant

Suivez moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>